L’en-saignement : une affaire de femmes ?

1468452280_4484a68651_o(1)Une de mes patientes, Vinciane sera ici son prénom fictif, est enseignante. Elle aime ce métier même si ce n’était pas son premier choix professionnel. Jusqu’ici, elle a géré les moments plus difficiles en appliquant notamment des techniques de gestion du stress, ou de communication non violente… des outils qui lui sont souvent utiles pour traverser des «petites crises». Sauf qu’au début de cette année 2015, Vinciane se sent dépassée par ce qui lui arrive : elle ne parvient plus à gérer une nouvelle classe, ou plutôt un nouveau groupe (nouveau module de cours en enseignement de promotion sociale). Elle en devient «malade» : fatigue importante, maux de ventre, envie de vomir, diarrhée, et surtout des insomnies régulières (2 à 3 x par semaine). Avec ces symptômes s’enclenche un cercle vicieux, car elle n’écoute pas ces signaux d’alerte. Elle se dit que cela va passer. Avec la fatigue accumulée, elle va perdre de plus en plus ses moyens devant ce groupe « difficile », au point qu’elle n’arrive plus à enseigner, comme elle continue à pouvoir le faire pour d’autres groupes.

Lire la suite

Publié dans Uncategorized | 2 commentaires

Le « programme du génôme humain » : les fabuleuses conclusions à tirer d’un fiasco

dna-163466_1280A la fin des années 80, un important programme scientifique a vu le jour : le « Programme du génôme humain » dont l’objectif était de répertorier tous les gènes présents dans le noyau d’une cellule humaine.

Je me souviens très bien du tapage médiatique qui a accompagné l’annonce de ce projet. On en a parlé partout, à la télé, à la radio, dans les revues scientifiques, … Les promesses étaient presque illimitées : l’annonce d’un futur où maladies, handicaps, dysfonctions seraient éradiquées. On allait entrer au cœur du secret de la vie et pouvoir un jour contrôler et dominer la nature et notre destin.

Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Comprendre ce qu’est un « programme de survie »

log-258817_1280amur-400400_1280

human-763695_1280

 

Cet article m’a été inspiré par une conversation que j’ai lue sur le net. Dans cette conversation, les opinions sont divisées : certaines personnes soutiennent les travaux du Dr Hamer et d’autres ne parviennent pas à concevoir que la maladie trouve son origine dans un conflit de survie et pensent que Hamer est une imposture scientifique.

Un des interlocuteurs, pour qui il est impensable que la maladie ait une origine simplement « psychosomatique », a avancé un argument que je trouve d’une grande pertinence.

Il dit ceci : « C’est impossible que la maladie ait une origine psychologique quelconque. D’ailleurs, les animaux et les plantes tombent aussi malades et pourtant, ils n’ont pas de psychologie. » Wow ! C’est tellement juste !

Lire la suite

Publié dans Uncategorized | 4 commentaires

« Merci mes aïeux ? »

family-tree-295298_1280Avant de découvrir le nouveau concept de Biologie Totale des Etres Vivants mis en œuvre par Claude Sabbah, je me suis passionnée à propos de la transmission des mémoires transgénérationnelles. Ce domaine de recherche est devenu aujourd’hui ce que l’on appelle en français, la « psycho généalogie ».

Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

La maladie au service de l’équilibre naturel

 

rice-field-393229_1280Les principes et lois de la Biologie Totale des Etres Vivants trouvent leur origine dans l’étude comparative de trois grands règnes : végétal, animal et humain. Cet article illustre, à travers expériences et observations de milieux agricoles (règne végétal), la fonction réelle de la maladie dans l’équilibre d’un écosystème.

Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

“Est-ce que c’est grave, docteur ?”

 

x-ray-310167_1280Je vous invite à visionner cet extrait du film “Sans plus attendre”. Ce film illustre bien un sujet important que nous traitons prioritairement en déprogrammation biologique : le « conflit de diagnostic – pronostic ».

Carter (Morgan Freeman) est mécanicien. L’extrait illustre sa vie quotidienne. Comme souvent, son collègue de travail le challenge sur sa culture générale qui épate tout le monde. Carter se prend au jeu avec plaisir tout en travaillant activement à la réparation d’une voiture. Le téléphone sonne. L’entretien reste enjoué et dynamique jusqu’à un instant bien précis où tout bascule : il apprend qu’il a un cancer. Instantanément l’ambiance du film change. L’expression faciale de Carter change. Ses gestes ralentissent et s’arrêtent. Il baisse les yeux et lâche son mégot de cigarette. Puis on le voit s’éloigner de dos. L’ambiance est triste et lourde. Observez le décor : peut-être une allusion à un tunnel noir avec une lumière au bout (comme dans les Near Death Experience) ou peut-être le couloir de la mort …

Carter vient d’ « encaisser la nouvelle » de plein fouet, avec tout ce qu’elle représente pour lui et tout ce qu’il s’imagine de son scénario de fin de vie : la fin des projets, les traitements lourds, la diminution de son état de santé et finalement, au bout, la mort…

Carter vient de vivre un « conflit de diagnostic-pronostic ».

Le conflit de diagnostic de Carter

Lire la suite

Publié dans Uncategorized | Tagué , , , , , , , , , , , , , , | 1 commentaire

 » Des tranchées de 14-18 à la planète Mars : décodage d’une peur parentale »

Je vous invite à lire un article que j’ai rédigé pour la revue mensuelle Néosanté, publié ce mois de mai 2014.
Intitulé  » Des tranchées de 14-18 à la planète Mars : décodage d’une peur parentale », cet article montre toute l’importance des mémoires familiales transmises et  de leurs manifestations concrètes et précises dans la vie des descendants.
Il invite également à compléter les travaux fondamentaux d’ Anne Ancelin-Schüzenberger, fondatrice de la psychologie transgénérationnelle,  avec la logique biologique de la BTEV.
N’hésitez pas à nous laisser vos questions et commentaires.
Bonne lecture !
Geneviève
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Y a-t-il une différence entre un conflit « psychologique » et un conflit « biologique » ?

head-607480_1280En consultation, j’entends régulièrement ceci :
«Pourquoi est-ce que je ferais une maladie parce que j’ai des soucis ? Tout le monde a des soucis, tout le monde a des « conflits ». C’est normal. Ca fait partie de la vie. »

C’est tout à fait juste. Ce n’est pas parce qu’on a des soucis qu’on développe une maladie.
Il y a une grande différence entre les soucis que nous appellerons les conflits                         « psychologiques » qui ne causent pas de maladie et les conflits « biologiques », c.à.d. ceux à l’origine de la maladie.

Lire la suite

Publié dans Uncategorized | 3 commentaires